Site Loader

La défiscalisation immobilière constitue l’une des principales raisons encourageant les investisseurs à se tourner vers le marché de l’immobilier locatif. Il s’agit d’un mécanisme mis en place par l’État permettant aux investisseurs français de payer moins d’impôt grâce à l’immobilier (neuf ou ancien). Il est tout à fait logique d’opter pour les dispositifs de défiscalisation les plus connus.

Le dispositif Pinel (jusqu’à 21 % de réduction d’impôt)

En mettant en location un bien immobilier neuf, on devient automatiquement éligible au dispositif de défiscalisation immobilière Pinel. Mais avant cela, il faudra d’abord en acquérir un. Parmi les différentes conditions à respecter, il y a un plafond d’investissement de 300 000 €. Le bien acquis doit obligatoirement se situer dans l’une des zones géographiques concernées par la loi Pinel.

La réduction d’impôt Pinel se calcule en fonction du prix de revient du bien, et de la durée de la location. Elle est fixée à 12 % pour une durée de 6 ans, contre 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Afin d’optimiser au maximum la fiscalité des revenus générés dans le cadre d’un projet d’investissement en loi Pinel, la durée de la location doit être suffisamment longue. Idéalement, il est préconisé d’investir dans un bien neuf implantés dans l’une des villes les plus rentables de l’hexagone.

La loi Malraux (jusqu’à 30 % d’économie d’impôt)

L’immobilier ancien permet également de payer moins d’impôt en 2021. Il faudra pour cela opter pour le dispositif Malraux. Il concerne uniquement les bâtiments anciens réhabilités situés en site patrimonial remarquable qui bénéficie déjà d’un Plan de Sauvegarde de Mise en Valeur (PSMV) ou d’un Plan de valorisation de l’Activité et du Patrimoine (PVAP).

Investir dans un bien éligible au dispositif Malraux permet de profiter d’une réduction d’impôt de 22 % ou 30 % calculée sur le montant des travaux entrepris. Il ne doit pas dépasser un plafond d’investissement de 100 000 € par an (dans la limite de 4 ans). Bon à savoir, la réduction d’impôt accordée au titre des dépenses afférentes aux travaux Malraux éligibles à la loi Malraux est exclue du plafonnement global des niches fiscales.

Le dispositif LMNP Censi-Bouvard (réduction d’impôt de 11 % plus récupération de la TVA de 20 %)

La location meublée permet de combiner les avantages du statut LMNP (ou Loueur Meublé Non Professionnel) et ceux du dispositif Censi-Bouvard en 2021. En remplissant toutes les conditions imposées par la loi, l’investisseur pourra réaliser une économie d’impôt de 11 % calculée sur le prix du bien. Parmi elles, on peut citer notamment une durée de location minimum de 9 ans. La récupération de la TVA (20 %) sur le montant investi sera également possible.

Le dispositif Denormandie (réduction d’impôt maximale de 21 %)

Lancé en 2019, le dispositif Denormandie constitue une solution alternative à la loi Pinel. Il est accessible uniquement via le marché de l’immobilier ancien dans les centres-ville. La réduction d’impôt maximale accordée à l’investisseur s’élève à 21 %. Il y a, bien entendu, différentes conditions à respecter comme l’obligation de réaliser des travaux de rénovation à hauteur de 25 % du prix de revient du bien.